UNION SPORTIVE GUISARDE : site officiel du club de foot de GUISE - footeo

Article de presse

29 septembre 2010 - 18:28

Pour leur retour en PH, Guise et son nouvel attaquant, Samuel Dubois, ont tout tenté mais Breteuil n'a pas cédé.

Pour son retour sur le pré,  samedi, l'USG n'a pas perdu. Devant un bon client.

MALGRÉ un score vierge, les guerriers de la cité des Duc ont savouré leur retour en PH devant Breteuil, promu costaud, en montrant des situations intéressantes. Rien n'a été marqué mais, après plusieurs semaines mouvementées et deux matchs de retard, les Guisards se sont contentés d'un nul, « un bon nul » selon leur nouveau coach, Eric Sauvage.
Car, face à eux, Breteuil a été un sérieux client qui a fera souffrir plus d'un. Le promu aux dents longues n'a pas non plus trouvé la faille, la faute à une défense thiérachienne bien regroupée autour d'un Corbizet toujours jeune. Plusieurs nouveaux éléments (Florin Mihai, Julien Drocourt) avaient intégré le groupe défensif, toujours privé de Loïc Tellier, blessé.
L'envie et l'impatience étaient du côté local avec un attaquant prometteur, Samuel Dubois, qui a beaucoup tenté mais s'est heurté au mur de Breteuil. Dès la cinquième, son tir touchait le haut de la transversale suite à un bon mouvement. Une réaction oisienne, par Boufilm, ne trouvait pas la cage d'Attancourt, son coup-franc non plus (23e).
A l'inverse, Dubois continuait d'affoler la défense, à la réception d'un ballon de Diani, sa frappe était repoussée par Desesquelles, gardien visiteur (30e). Et peu après, une nouvelle tentative sur un service de Corbizet passait au dessus.

Pas récompensés
« Le contenu a été intéressant, on s'est créer les meilleures opportunités mais on a payé nos efforts en seconde période », relatait l'entraîneur guisard en fin de partie.
Avec deux matchs de championnats dans les jambes, le promu prenait les rênes de la rencontre au retour des vestiaires. Le coup-franc de Langlois trouvait la niche d'Attancourt mais dans la minute suivante, le portier local s'allongeait pour sortir du bout du gant la frappe croisée de Boufilm (49e).
Initiative(s) que Guise éteignait au fil des minutes, Eric Sauvage tentant même une poussée offensive dans le dernier quart d'heure. Mais, Diani, partit dans le dos de la défense, choisissait son mauvais pied et son tir du droit… dévissait (67e). Un bon coup-franc de Delettre aurait pu débloquer la situation mais là aussi, le gardien était vigilant. Sa frappe à ras de terre était détournée par Desesquelles. « On aurait pu l'emporter ce match là… » regrettait Eric Sauvage. Pas déçu pour autant, «…on va au contraire se servir de ce match. On n'a pas fait que subir mais on n'a pas été récompensé et on a joué la stabilité défensive. »

 

Source : L'Union

Commentaires

PLANNING DE L'ECOLE DE FOOT

Aucun événement

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 10 Dirigeants
  • 3 Entraîneurs
  • 8 Joueurs
  • 22 Supporters